Interviews

7 questions à… William REJAULT

LR : Le chemin qui menait vers vous est le premier livre interactif pour iphone/ipod, un roman-feuilleton ; comment est née cette idée ?

WR : C’est une proposition de mon éditeur numérique, Blupan. Il voulait lancer un roman-feuilleton à l’ancienne, un genre qu’il affectionne. Ecrire au chapitre ne me faisait pas peur : l’idée m’a amusé, j’ai dit oui.

LR : Ce concept est innovent et participatif, étiez-vous lasse de vous retrouver seul pour écrire ?

WR : Lassé non. Plutôt désireux de travailler avec un co-auteur dont j’estime le travail. Et plutôt curieux de voir les réactions du public.

LR : Vous étiez infirmier avant de devenir journaliste et écrivain reconnu ; premier envoi = première édition, ou des années de travail dans l’ombre ?

WR : Premier envoi = première édition. Mais cela ne signifie pas que tout n’est qu’un chemin rose ensuite. Etre édité ne fut pas compliqué : j’ai appris ensuite que pour faire exister un livre il faut également une excellente attachée de presse, un bon réseau et… une bonne dose de philosophie. Beaucoup de livres sont publiés et ne trouvent pas leur public. C’est ainsi.

LR : Un des objectifs de ce ebook, n’est-il pas ensuite une publication en librairie, partant du principe que ce livre plaira puisque les chapitrent s’écrivent aussi en fonction des réactions et commentaires des lecteurs ?

WR : Non, notre objectif n’est pas une publication en librairie. Un film, une série adaptée, pourquoi pas, oui. Pour le moment, il n’est pas question d’un passage au papier.

LR : Si ce roman devait être édité, allez-vous faire figurer les noms de ceux qui apporteront des idées géniales (pour vous citer), voir même éclairantes et sympathiques?

WR : Oui, évidemment.

LR : Ne craignez-vous pas pour l’avenir du livre « papier » ?

WR : Je crois que le secteur est en pleine mutation. Il va souffrir, comme les maisons de disque ont souffert de l’arrivée du mp3 et du haut-débit. Mais le contexte n’est plus le même et les éditeurs (certains) comprennent les enjeux !

LR : Que pouvez-vous nous dire de votre cinquième roman à paraitre chez Plon au second trimestre 2010 ?

WR : C’est un chassé-croisé entre trois étudiants qui racontent leur vie, sur une période de sept ans. Il y a des rires… et des larmes…

LR : Si je pouvais mettre une 8eme question, elle serait la suivante : quelle note me mettez-vous pour cette interview ?

WR : Une bonne note !

Sorti le 17 février 2011 chez Robert Laffont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *