Interviews

Smaïn se livre tel qu’il est.

Le nez des clowns est rouge ; pour Smaïn, ce sont ses fameuses baskets. Humoriste, comédien, metteur en scène, récitant, réalisateur et chanteur, il s’est nourri de la télévision. Trente ans de carrière, un Molière, une Victoire de la musique, le grand prix SACEM, c’est notamment avec les livres qu’il recherche ses origines. Voici son parcours à travers eux, les noms de ceux dont les mots pansent ses maux. Son témoignage, Je reviens me chercher, sort le 26 mai chez Michel Lafon.

Télécharger le pdf de l’interview pour lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *